Imprimer
Juil
15

Tuerie à Nice : entre profonde tristesse et colère

Nice AN Ma réaction après l'annonce de la tuerie de Nice. Il nous faut rester digne, savoir nous rassembler pour préserver l'unité nationale. Cela ne doit pas nous dispenser d'agir, car face à la gravité des menaces, il nous faut agir pour prévenir et renforcer sans cesse les mesures de sécurité :

"Je suis partagé entre sentiment de profonde tristesse et la colère, en pensant à ces nouvelles victimes et à toutes les familles ainsi frappées.
L’horreur n’a pas de limites, elle vient de le prouver une nouvelle fois.
 
Après un EURO 2016 réussi, tant au niveau de la sécurité que sur le plan sportif, alors que le Président de la République annonce la fin de l’état d’urgence, le jour même où nous célébrons les valeurs de la République, un acte de terrorisme ignoble frappe la France.
 
Une mission de 30 députés a présenté il y a quelques jours, un certain nombre de préconisations, notamment en matière de renseignements. J’en appelle pour ma part au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre de l’Intérieur, pour que des décisions soient prises immédiatement.
 
La France, pays des Droits de l’Homme, doit réagir et faire preuve de fermeté en la matière, sans quoi l’on pourrait craindre d’autres actes de terrorisme tout aussi odieux.
 
Mais en la circonstance, la France doit savoir se rassembler au-delà de toutes les sensibilités politiques."