Imprimer
Fév
06

Audition de M. Sergueï Narychkine, Président de la Douma d'État de Russie

 

En Commission des affaires étrangères, lors de l'audition de M. Sergueï Narychkine, Président de la Douma d'État de Russie, je suis intervenu.

 

Imprimer
Déc
12

Audition de Jacques Delors

Où va la construction européenne ?

La Commission des affaires étrangères et la Commission des affaires européennes ont auditionné Jacques Delors, ancien président de la Commission européenne, sur l’avenir de l’Union européenne.

François ROCHEBLOINE est intervenu dans ce débat pour aborder la politique agricole commune, le Plan européen d'aide aux plus démunis et les relations de la Turquie avec l'UE.

 

Ci-dessous, l'intégralité de cette audition.

 

Imprimer
Juil
17

La commission des affaires étrangères auditionne Laurent FABIUS

Les questions de François ROCHEBLOINE et les réponses du Ministre des Affaires étrangères

La réunion de la Commission des affaires étrangères était consacrée Mardi 17 juillet après-midi, à l’audition de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères. Les députés présents on ainsi pu faire un large tour d’horizon sur les différents sujets de l’actualité internationale. Cette séance s’inscrit dans le cadre de leur mission de contrôle et d’évaluation de la diplomatie française.

Commission des affaires étrangères François ROCHEBLOINE 
François ROCHEBLOINE a posé trois questions au ministre

(Lire ci-dessous les questions et les réponses)

Commission des affaires étrangères François ROCHEBLOINE

 

Extraits du compte rendu de la commisssion


Assemblée nationale


Commission des affaires étrangères
Mardi 17 juillet 2012 -Séance de 16 heures 30

Compte rendu n° 4
Présidence de Mme Elisabeth Guigou, Présidente

Audition de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères


(.../...)
M. François Rochebloine.
Monsieur le ministre, que comptez-vous faire pour Mme Ioulia Timochenko, après les interventions du Conseil de l’Europe, dont l’Assemblée parlementaire est présidée par notre collègue Jean-Claude Mignon ? Il y a urgence !
 
Ma deuxième question porte sur le conflit qui oppose l’Arménie à l’Azerbaïdjan au sujet du Haut-Karabagh. Le groupe de Minsk, coprésidé par les États-Unis, la Russie et la France, « patine » un peu. N’est-il pas indispensable que les représentants du Haut-Karabagh, qui disposent aujourd’hui d’une véritable institution, participent aux négociations ?
 
Enfin, s’il est en effet réjouissant de vous entendre parler d’économie, à en croire certain hebdomadaire, 200 000 des 240 000 voitures non vendues par PSA cette année auraient été destinées à l’Iran. Y a-t-il eu, comme on le prétend, une interdiction ? Si tel est le cas, pourrait-elle être levée ?
(.../...)
 
Réponses de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères.
 
Monsieur Rochebloine, en ce qui concerne Mme Timochenko, la position de la France, comme celle des autorités européennes, consiste à défendre le droit. Même si cela peut paraître symbolique, nous avons d’ailleurs témoigné à l’Ukraine notre réprobation à l’occasion d’une récente manifestation sportive. La fille de Mme Timochenko a été reçue au ministère il y a quelques jours. Nous nous efforçons de progresser sur ce dossier, ce qui n’est pas facile.
 
Quant au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, je recevrai dans les jours qui viennent leurs ministres des affaires étrangères respectifs. Je souhaite que la France, qui copréside le groupe de Minsk, contribue à faire progresser les discussions ; je ne sais pas encore comment nous pouvons nous rendre utiles, mais notre disponibilité est totale.
 
Enfin, s’agissant de l’activité de Peugeot en Iran, j’ai été par ailleurs informé des difficultés auxquelles vous faites allusion. Si des sanctions sont décidées, nous devons les appliquer ; mais il ne faut pas aggraver les difficultés dont souffre Peugeot.
 (.../...)
 
Cliquez pour voir la vidéo des travaux de la commission

 

Le site de l'Assemblée nationale Assemblée nationale