Imprimer
Mai
31

Mobilisation pour la défense de la maternité du Gier

IMG 1158 J'ai voulu marquer par ma présence aux côtés des personnels mon attachement à l'Hôpital du Gier et sa maternité.

La marche de la Fête des mères a rassemblé plus de 1000 personnes et la plupart des maires de la vallée ainsi que de nombreux élus des conseils municipaux.

Mon message de soutien et d'appel à l'unité

pour défendre l'Hôpital du Gier et sa maternité

 « C'est avec une vigilance extrême que je suis le dossier des restructurations hospitalières dans la Loire. Face aux menaces qui planent sur un certain nombre de services de santé, je souhaite que la mobilisation de la population et des élus soit importante.

Je tiens à rappeler qu'il y a 20 ans, avec Gérard DUCARRE, alors maire de St Chamond, et André GERY, Maire de Rive de Gier, nous avions pu mener une action concertée qui s'était avérée payante. Mais nous avions pu nous appuyer sur une mobilisation exemplaire de tous les acteurs concernés à l'époque. Il est vrai que l'ensemble des personnels des services hospitaliers, l'encadrement et les responsables administratifs, de la direction aux médecins, tous avaient compris d'emblée l'importance de l'enjeu et la nécessité de mener une démarche collective. C'est dans cet esprit qu'est né l'Hôpital du Pays du Gier, et que j'ai pu obtenir du ministère de la santé, l'intégration de l'école d'infirmière privée alors en grande difficulté financière.

Aujourd'hui, l'enjeu est de même nature ; soit nous croyons en l'avenir de notre hôpital, et nous nous battons, soit nous cédons au défaitisme et à la fatalité des restructurations aveugles. Notre hôpital, comme d'autres, est confronté à des difficultés que nous ne devons pas sous estimer. C'est ainsi, que la question du recrutement des médecins se pose avec acuité. Mais ce n'est pas en baissant les bras, ni en laissant courir des rumeurs, que l'on va rétablir la confiance dans les potentialités de cet établissement auquel nous sommes tous très attachés.

La maternité à elle seule, avec un millier de naissance par an, a toute sa raison d'être. Il faut restaurer la confiance en l'avenir de notre hôpital et il est primordial d'afficher volontarisme et détermination sur ce dossier des restructurations. Dimanche 31 mai je serai présent à la marche, aux côtés des personnels et des élus locaux de notre vallée, avec je l'espère de nombreux habitants de notre territoire. »